RDC/ Tanganyika : activités commerciales suspendues suite à la prolifération des taxes

Par Paul ILUNGA

Les commerçants de la province du Tanganyika ont observé une journée d’inactivité pour revendiquer sur la prolifération des taxes qui ne leur permettent pas d’exercer le commerce et en tirer bénéfice de la manière convenable.

Au cours de la journée; les commerces, les officines pharmaceutiques, bureautiques, boutiques et autres activités ont eu les portes fermées pour revendiquer sur la suppression de certaines taxes dont les commerçants ne trouvent pas leur pertinence et qui asphyxient leur activité.
Parmi les taxes qu’ils revendiquent la suppression, il est signalé celle de l’hygiène aux frontières et celle de l’industrie qui selon eux ne figurent pas dans le système Sydonien.

Pour André MILAMBWE, président des commerçants de FEC au Tanganyika, « ces taxes les surpassent et étouffent le bon déroulement des activités ». Il souhaite cependant sa suppression totale car elles ne sont pas reprise dans le système Sydonien qu’eux connaissent.

Dans cette logique de revendication des commerçants, s’inscrit également le vice président de l’assemblée provinciale du Tanganyika Alexis KATEMPA. Il déclare que  » ces taxes prélevées des mains en mains ne suivent pas une bonne canalisation et ne se retrouvent pas au bilan de la liquidation ».

Les commerçants qui ont revendiqué sur la pression des certaines qu’ils jugent non importantes ont fait un mémo au gouverneur de province qui étant absent, a été représenté par le ministre provincial de l’intérieur du Tanganyika. Apaisant les revendiquants, le ministre de l’intérieur a, au nom du gouverneur empêché, signaler que la suppression de ces taxes doit intervenir après étude sur la nomenclature des taxes selon les lois. Si réellement ces taxes figurent dans la nomenclature, les commerçants seront toujours appelés à les payer malgré le mécontentement.

Après des pourparlers entre les commerçants en revendication et le ministre provincial qui a représenté le gouverneur en déplacement, la situation d’inactivité a été levée à mi-journée et les commerçants ont repris leur activité en attendant une suite finale à ce problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *