RDC/UNC: Face au mauvais comportement des ministres de son parti.Vital Kamerhe ne compte proposer au prochain gouvernement que des jeunes cadres

Par JMB

Le président de l’Union pour la Nation Congolaise –UNC- ne serait pas du tout content du comportement de tous les cadres qu’il avait proposés au chef de l’Etat pour leur nomination aux différentes fonctions dans les ministères du gouvernement dirigé par le Premier ministre sortant, Sylvestre Ilunga.

En effet, à en croire des sources proches de son entourage, celui que l’on appelle familièrement « le pacificateur jusqu’au bout », s’estimerait trahi par ces ministres du parti.
L’on fait savoir qu’avant de soumettre au chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, la liste de ses ministrables, son épouse, Hamida Shatur, lui aurait conseillé de ne pas faire confiance aux vieux routiers et cadres de l’UNC. A leur place, son épouse aurait préféré des jeunes capables de faire du bon travail tout en respectant les recommandations du président du parti. Vital Kamerhe serait passé outre, en mettant sur la liste tous les cadres ayant occupé des fonctions ministérielles dans l’équipe qui vient de tomber.
Cependant, au lieu de s’entourer des militants du parti, ces ministres n’auraient utilisé que des proches, des amis, des membres de leurs familles ainsi que des personnes venues de nulle part. Conséquence: en sa qualité de numéro un de l’UNC, Kamerhe aurait essuyé des critiques acerbes de la part de militants qui n’ont pas compris qu’ils n’aient pas été récompensés par des postes dans les cabinets ministériels. D’autres militants, soutient-on, auraient même menacé de quitter le parti pour aller voir ailleurs.
Changer des méthodes.
Dès lors, sachant que partout au monde,ce sont les cadres et militants qui méritent d’occuper des postes dans les cabinets ministériels avant toute autre personne, Vital Kamerhe aurait décidé de suivre les conseils de sa femme. Cette fois, il aurait pris la résolution de ne proposer que des jeunes cadres, à eux de s‘entourer des militants capables de rendre des services attendus par la nation dans un ministère sectoriel. Cette réaction du chef du parti susciterait déjà des grincements de dents de la part de ministres sortants, qui espéraient bénéficier à nouveau de la confiance de leur président pour être reconduits dans la prochaine équipe ministérielle.

Concernant la reprise du procès en appel de Kamerhe, l’UNC annonce la tenue des cultes d’actions de grâce ce samedi 13 février sur l’ensemble du territoire national. Ce, pour implorer la miséricorde de Dieu et sa justice en faveur du président national Vital Kamerhe. Ils espèrent vivement que l’ancien Directeur de cabinet du chef de l’Etat sera innocenté et remis en liberté, afin qu’il reprenne sa participation aux efforts de reconstruction de la nation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *