Le DG Herman Mutima fait visiter à la presse les poutres venues de France

RDC/Office des Routes : Le DG Herman Mutima fait visiter à la presse les poutres venues de France

L’on se rappelle qu’au lendemain de son avènement à la magistrature suprême du pays, le nouveau chef de l’Etat, Félix Tshisekedi Tshilombo avait lancé, sur la place de l’Echangeur, dans la commune de Limete, son programme des travaux d’urgence des 100 premiers jours. A cette occasion et devant l’opinion nationale et internationale, le président de la République avait publiquement pris l’engagement de financer lesdits travaux dans le cadre de la reconstruction nationale. Au cours de la même cérémonie, les dirigeants des entreprises impliquées dans l’exécution de ce programme avaient indiqué les principaux axes de travaux qu’ils allaient exécuter grâce au financement du Trésor public.

C’est dans cet ordre d’idées que les travaux de construction des sautes-de-moutons (des viaducs en d’autres termes) ont démarré sur quelques principaux points de la ville de Kinshasa en vue de désengorger la capitale victime, à tous moments, de monstres embouteillages qui ne facilitent pas du tout le déplacement des Kinois sur l’ensemble de la capitale. La nécessité de ces travaux qui ont tellement évolué mérite d’être à tout instant expliquée aux habitants de la ville de Kinshasa –en particulier les habitants du district de la Tshangu- qui se plaignent de devoir parcourir de longues distances à pied, faute de moyens de transport.

Une promesse tenue

C’est ainsi que samedi 14 décembre 2019, Herman Mutima, directeur général de l’Office des routes a fait visiter à quelques responsables des organes de presse établis à Kinshasa, les poutres métalliques fabriquées en France. La visite s’est déroulée sur le chantier du saute-de-mouton en construction au niveau du quartier Debonhomme, dans la commune de Matete, le long du boulevard Lumumba, à quelques encablures du pont qui enjambe la rivière Ndjili. Les techniciens de la société Safricas chargée de travaux de construction dudit ouvrage, présents sur place, ont eux aussi fourni à la presse toutes les explications voulues sur ces poutres. En définitive, les journalistes ont compris que la fin de travaux n’est pas pour longtemps, et que les habitants de la partie Est de la ville qui ont du mal à se déplacer depuis le début desdits travaux, pourront dans les plus brefs délais, apprécier le savoir-faire de nos ingénieurs sans oublier la contribution de partenaires français dans l’embellissement de la capitale congolaise.

Un premier pas

Par ailleurs, il sied de signaler que les travaux de construction du saut-de-mouton sur le site de Pompage, dans la commune de Ngaliema sont presqu’achevés. Il ne reste plus que quelques finitions avant que le chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi n’envisage son inauguration. Cet ouvrage qui va désengorger cette partie de la ville aura coûté au trésor public environ 3,5 millions de dollars américains. “Nous sommes très heureux de voir ce travail se terminer comme promis par les autorités. Ce sera un véritable cadeau de fin d’année pour nous. Nous espérons que les embouteillages seront réduits”, a déclaré un usager de la voie.

Parmi les heureux bénéficiaires, il y a lieu de citer les tenanciers de boutiques et autres magasins. Pendant la période de construction de ce saute-de-mouton, leurs activités avaient été sérieusement perturbées. ” nous attendons impatiemment l’ouverture de cette voie. Les activités pourront reprendre comme auparavant et peut être mieux qu’avant car il y aura encore plus de gens de ce côté. Seulement, nous craignons que les autorités mettent à terre certains magasins pour besoin d’espace ou de parking.” Certes les travaux de construction de l’édifice ont déjà pris fin, mais il reste encore quelques travaux avec la SNEL, la REGIDESO et la SCPT en vue de la canalisation souterraine des câbles et tuyaux.

FIP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *