RDC/ Affaire RAM : KIBASSA remporte la bataille sur les députés confondus

Par Serge Yann Ntombolo

Alors qu’il était visé par une motion de défiance dans l’affaire RAM ( Registre des Appareils Mobiles ), le ministre des postes, télécommunications et nouvelles technologies de l’information et de la communication PTNTIC s’est vu être sauvé par une motion incidentielle initiée par le député Jean Claude KAYEMBE qui juge innoportune cette motion alors que l’initiative de la question orale avec débat préalablement définie est en cours de traitement.

Voulant prendre la parole au perchoir pour dénoncer cette motion incidentielle, le député FCC André NTAMBWE s’est vu être empêché par d’autres membres de l’Union Sacrée, ce qui crée donc le retrait des députés du front commun pour le Congo de Joseph Kabila de l’hémicycle avec en tête Didi MANARA et Geneviève INAGOSI.

Poursuivant la plénière sous forme d’une simple formalité, le ministre des PTNTIC avec un ton apaisé, se rassure de la clameur publique que suscite la taxe RAM et dit avoir soumis la question au gouvernement aux cris de détresse de la population et décider sur oui ou non de la suppression de cette taxe jugée d’escroquerie par l’initiateur de cette question orale.

C’est une douche froide de la part des députés nationaux après l’annonce du speaker de l’assemblée nationale déclarant avoir fini avec la question orale avec débat concernant la taxe controversée RAM et qu’elle s’est débarrassée de cette question qui du reste, est renvoyée au gouvernement. Une confusion pour certains élus qui jouaient au pyromane. Au finish ni la suppression de la taxe, ni la démission et que tout revient à la normale pour KIBASSA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *