RDC/Ancien ambassadeur de Joseph Kabila,Antoine Ghonda refuse à une notable du village Kinzundu d’être inhumée dans sa terre natale !

Par JMB

Après avoir été chassé du MLC par Jean-Pierre Bemba et perdu son poste de ministre des Affaires étrangères pendant le régime 1+4 pour avoir manqué d’égards à son ami le président ougandais Yoweri Museveni, Antoine Ghonda Mangalibi, avait rejoint Joseph Kabila qui fait de lui son ambassadeur itinérant. Avec la fortune amassée pendant 18 ans durant le régime du président sortant, ce dernier, originaire de la localité d’Inkisi, territoire de Madimba, achète une grande superficie de terre sans vérifier et identifier les vrais propriétaires, et y construit l’hôtel Mbuela Lodge où se réunissent souvent les caciques du Front commun pour le Congo. L’on apprend que sa sœur Marie Claire Ghonda s’illustrerait par de faux achats de terres auprès des conservateurs, au détriment des familles propriétaires. La concession où est érigé cet hôtel appartiendrait donc à maman Ndona, décédée il y a 9 ans, mais que sa famille refuse de l’enterrer loin de ses parents. Nul n’ignore que selon les traditions africaines, la dépouille mortelle d’un défunt est toujours inhumée dans la terre familiale pour lui garantir un repos aux côtés de ses parents. Chaque fois que l’on essaie de l’enterrer ailleurs, le corps de maman Ndona disparaît mystérieusement de la morgue.


Ne pouvant accomplir ce rite, le corps de la défunte traînerait encore à ce jour à la morgue. Nous sommes dans le village Kinzundu, territoire de Madimba, à une dizaine de kilomètres de la cité catholique de Kisantu, dans la province du Kongo Central où Marie-Claire Ghonda, sœur cadette de l’ancien ambassadeur itinérant ferait tout pour priver cette notable d’un sépulcre digne de ce nom.
Une famille au cœur de scandales fonciers.
Alors que ce litige n’est pas encore réglé, cette même cadette d’Antoine Ghonda s’illustre à nouveau par un deuxième cas concernant maman Nkusu. Décédée,elle aussi, il y a des mois, Marie Claire Ghonda lui refuserait le droit d’être inhumée dans son village conformément à la tradition. L’on apprend des ressortissants de ce village que la famille Ghonda aurait acheté tous les terrains auprès des non ayant-droit. A ce jour, les membres de la famille ainsi que d’autres ressortissants du village ne savent où aller, craignant d’être chassés à tout moment par la famille Ghonda.
C’est ainsi qu’ils lancent un appel pressant aux autorités du territoire de Madimba, et à celles du Kongo Central pour qu’elles se penchent sur ce dossier qui risque d’avoir des conséquences graves dans le village Kinzundu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *