RDC/ Assemblée Nationale : la plénière entérine la liste des membres de la ceni de la composante opposition

Par Richard MUKENGE

La commission paritaire, présidée par le député André Mbata qui a examiné les différentes propositions sur la question des membres de la CENI a présenté et obtenu l’enterinement des candidats. Il s’agit des députés Didi Manara, au poste de 2e vice-président, Âgée Matembo au poste de questeur, Ilongo Okolo Jean comme membre de la plénière. Ceux-ci ont été présentés à la plénière avant de recevoir quelques sages conseils du président de l’assemblée nationale, les appelant à œuvrer pour l’intérêt de la nation et l’organisation des élections crédibles, transparentes et véritablement démocratiques.

La procédure suivra son cours jusqu’à la présidence de la République pour leur investiture.
Avant d’examiner le rapport de cet entérinément, le président Mboso a éclairé la lanterne de la plénière sur la folle rumeur de la présence de la police Rwandaise à Goma et ses environs. Laquelle rumeur a occasionné une série de manifestations ayant provoqué morts et blessés.

Tout en reconnaissant les efforts du chef de l’État qui a fait de la pacification de l’Est du pays une priorité nationale en décrétant notamment l’état de siège et la mutualisation nos forces armées avec l’updf pour traquer les rebelles et les groupes armés, le speaker de l’Assemblée nationale a catégoriquement rejeté la thèse de la présence des éléments de la police Rwandaise en terre congolaise. Il a appelé les forces vives de l’ituri et du Nord -Kivu à la retenue au lieu de manipuler la population à poser des actes de nature à décourager et saboter la traque contre l’ennemi auteur du processus de balkanisation du pays.

« Tout en appréciant a juste titre le patriotisme de nos compatriotes grâce auquel le Congo s’est levé comme un seul homme pour lutter contre la balkanisation, nous devons également avoir le courage de dénoncer et conjurer toute manipulation a l’instar de celle qui a été à l’origine des incidents malheureux survenus la semaine dernière à Goma à cause de la propagation de la fausse rumeur faisant état d’un supposé déployement des troupes Rwandaises a Goma. Je vous affirme qu’il n’ya pas et n’aura pas des policiers rwandais a Goma », a martelé Mboso.

Selon lui, cette mauvaise campagne qui nuit aux efforts collectifs, est entretenue par certains compatriotes et mouvements citoyens.
La présence des troupes des polices étrangères dont il est question dans le contexte actuel, a précisé, le président Mboso, est une organisation sous régionale, sur le modèle d’Interpol regroupant les chefs de polices des pays de l’Afrique de l’Est dont le commandement et la présidence tournante ont été confiés à la RDC à l’issue de sa réunion tenue a Kinshasa du 11 au 15 octobre 2021. Le séjour du commissaire général de la PNC au Rwanda et les autres pays frontaliers de l’Est, est à comprendre et placer dans ce cadre et dans la perspective de la mise en place d’un cadre de lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière, a t il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *