RDC/Bandal : Gaibene Thierry Baylon victime de chantage

Par Oscar Lukusa

Alors qu’il a fait 11 ans à la tête de la commune de

Matete,l’une des plus grandes communes de Kinshasa ayant en son sein 36 quartiers et un grand marché beaucoup fréquenté par les kinois, Thierry Baylon était permuté par le gouverneur de la ville Gentiny Ngobila Mbaka à  Bandalungwa pour aller redorer l’image ternie de cette entité urbaine connue à l’époque par sa propreté de marque.

Les réalisations palpables de cet actuel patron de Bandalungwa lorsqu’il était à Matete ont convaincu tous les Matetois, qui, à la preuve du contraire le réclament jusqu’à ce jour.

 Grandi en Europe, Thierry Baylon a développé un sens élevé d’entretenir et promouvoir la culture, il a créé une stratégie plus rapide, simple et commode qui pouvait faire parler de sa commune à travers le monde et faire accroître dans un temps record l’économie de la République Démocratique du Congo qui a connu une baisse à cause de la pandémie qui a ravagé le Monde.

Depuis l’apparition du monolithe qui a été brûlé par les inciviques dans son entité administrative, le bourgmestre est devenu l’objet de plusieurs critiques par certaines personnes se réclamant hommes de Dieu pour les autres, il a été traité d’un occultiste, magicien, marabout alors qu’il est chrétien catholique pratiquant.

Les autres vont loin pour aller fabriquer une histoire montée de toutes pièces en l’accusant qu’il aurait aimé la femme de son agent, une vendeuse des poissons frais à Matete qu’il n’a jamais connu ni d’Adam ni d’Ève et c’est son ancien agent en complicité avec certains hommes politiques qui envient diriger Bandalungua qui sont entrain de boutiquer toutes ces choses.

Pour un petit rappel, Thierry Baylon a trouvé à l’époque, lorsqu’il était à Matete dans un bureau quelques bassins des poissons frais cachés par  des mamans vendeuses, certains dégageaient de mauvaise odeur car étant déjà pourris par manque d’entretien, il a fait appel au procureur Youssouf pour constater, et ce dernier a donné l’ordre d’enterrer ces poissons qu’il a qualifiés des biens sans maître, aucune personne ne s’était pointée pour revendiquer.

Signalons que tous les plans machiavéliques qui sont en train d’être montés contre lui ont été repérés et les commanditaires se retrouveront devant le barreau au cas où ils ne cesseront pas, il se réserve ainsi le droit de les traduire en justice.

(Dossier à suivre…)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *