RDC/CHAN Cameroun:la tradition respectée, le Cameroun l’emporte face à la RDC

Par Dan Kalala

Un sacré gros duel entre la République Démocratique du Congo, nation double tenante du titre et le Cameroun, pays hôte de la 6è édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN).

Les Léopards de la RDC se sont inclinés face aux Lions indomptables du Cameroun, ce samedi 30 janvier 2021, au stade Japoma de Douala pour le compte de quart de finale du CHAN.

Dans un match crucial, les Camerounais réalistes, ont remporté le choc et franchi pour la première fois l’étape des quarts de finale de la compétition, face aux Congolais maladroits et déconcentrés dans le jeu.

Les hommes de Florent Ibenge ont pourtant ouvert le score en premier à la 21ème minutes de jeu, par Lilepo, sur un corner bien travaillé par Masasi qui trouve Kabangu. L’attaquant de DCMP dévie le ballon, pour une reprise de la tête victorieuse de l’attaquant de V.Club en direction de but.

Très fort dans les coups de pied arrêtés depuis le début de la compétition, les Lions ont vite égalisé sur corner de Oukine, Yannick N’djeng marque suite à l’erreur du portier Congolais à la 28è minute. L’ancien attaquant de l’Esperance sportive de Tunis profite de la sortie hasardeuse de Matampi qui perd le ballon, pour mettre du pied droit le ballon au fond de filet (1-1). La joie était de courte durée côté Congolais et un but égalisateur qui vient revigorer le moral de Camerounais.

Le pressing mis très haut par le Cameroun, la défense congolaise a du mal à se dégager. Oukine passeur pour le but égalisateur, tente un tir lointain pour battre le gardien Matampi peu avant la pause, soit à la 41è (2-1). Un but qui donne de l’avantage aux Lions jusqu’à la fin de la partie.

La RDC aurait tenté de revenir score, malheureusement cette équipe a manqué de la justesse et lucidité dans ses offensives, avec trop d’imprécisions dans les dernières passes en gaspillant plusieurs occasions franches.

Signalons une grosse performance de Lions indomptables, qui se qualifient en demi-finale de la compétition pour la première fois de leur histoire et confirment la tradition d’être bourreaux des Léopards.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *