RDC/ l’ASBL « Gagnons Ensemble » interpelle l’État congolais sur les questions qui dérangent la population

Par Obed BISIDI

C’est suite d’une réunion du comité directeur de l’ASBL Gagnons Ensemble que les participants ont eu au nom de toute leur communauté à analyser la situation politique actuelle du pays marquée entre autres par l’insécurité à l’Est du pays malgré l’instauration de l’état de siège, les avis partagés autour du choix du président de la CENI et la grève des enseignants en ce début de la nouvelle année scolaire.

Le comité directeur de l’ASBL Gagnons Ensemble par son président national Giress SANZALA a pris comme délibération à l’issue de la réunion du comité directeur tenue le 27 Octobre dernier de façon à orienter l’État à porter un regard particulier à ces trois problèmes soulevés.
S’agissant de l’insécurité qui sévit à l’Est, l’ASBL condamne avec véhémence les actes de violence et tuerie dans ce coin de la république et invite les autorités compétentes à repenser la politique sécuritaire afin que la paix durable puisse y régner.

Sur la désignation des nouveaux animateurs de la CENI censés organiser les prochaines échéances électorales qui divise la classe politique congolaise à laquelle ne sont pas épargnées les confessions religieuses appelées à cette tâche de la désignation, l’ASBL Gagnons Ensemble interpelle les autorités de façon à privilégier le consensus et le dialogue car il estime que dans l’organisation des scrutins, toutes les parties prenantes sont appelés à donner du crédit à la cellule organisatrice des scrutins.

La dernière résolution de cette réunion du comité directeur de Gagnons Ensemble a été celle d’interpeller les autorités qui assurent le fonctionnement de la gratuité de l’enseignement. l’ASBL pense que l’avènement de la gratuité de l’enseignement primaire à travers la république est pour permettre une bonne scolarisation des enfants congolais mais elle n’a pas vocation à réduire le train de vie de l’enseignant. Il prône cependant que les discussions sérieuses soient engagées pour permettre la consolidation de cette gratuité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *