RDC/l’ex gouverneur de l’Equateur Jean Claude Baende serait sous le collimateur de la justice

Par Obed BISIDI

Des sources dignes de foi signalent la rédaction de flashinfoplus.com l’information selon laquelle l’ex gouverneur de la province de l’Equateur Jean Claude Baende ferait l’objet d’une éventuelle poursuite judiciaire pour détournements des fonds et des deniers publics alloués pour la construction d’une cité qui devait abriter les domiciles des gouverneurs de la province ainsi que ceux de plusieurs officiels lors de la conférence des gouverneurs sous l’ère Kabila.

La cité dont la charge de la construction revenait à Jean Claude Baende était de plus des 20 villas
qui devraient abriter 13 gouverneurs, premier ministre, suite présidentielle, secrétariat permanent et les salles des conférences
ainsi que des restaurants. Les faits qui seraient
portés à sa charge datent de la période allant de Mars 2003 à Janvier 2009.

Remontant l’histoire sous le règne du président Joseph Kabila, Jean Claude
Baende serait le seul gouverneur de province qui fut révoqué pour malversation financière et mauvaise gouvernance. Ses détournements avaient dépassé le seuil normal selon la
philosophie du régime. C’est ce qu’a finalement conduit à sa révocation, nous confirment les sources. En sa charge on aurait compté le détournement de 40 tracteurs porté disparus, qui destinés au parc agro industriel de Iyembe, et d’autres plusieurs biens en nature. De suite de ses détournement au cours de son exercice entant que gouverneur de l’Equateur, Jean Claude Baende serait lancé dans des activités immobilières à Kinshasa, achetant des villas par ci par là et à Mbandaka, pour son compte
personnel.

Jean Claude Baende alors ancien PPRdien ne s’imaginait un seul instant que ses
crimes économiques pourraient le rattraper un jour dans l’avenir.

L’ouverture de l’instruction sur ce dossier ne serait plus loin, car l’Inspecteur Général des Finances, Alingete, comme nous le signalent les sources, en parle déjà dans ses interventions médiatiques en rapport avec des détournements des deniers de l’Etat par des antivaleurs en cravate.

Le vœu des communs des Congolais est
que non seulement les « prétendus détourneurs » à l’instar de Jean Claude Baende soient jugés et
au cas échéant condamnés pour leurs détournements, mais aussi que la justice fasse tout pour saisir tous leurs biens acquis durant la
période pendant laquelle les charges en leur personne sont signalées, également leurs biens immobiliers acquis pendant la période
dans laquelle les présumés détournements ont eu lieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *