RDC/Lomami:Coup d’envoi ce vendredi 14 mai 2021 de la campagne de réparation chirurgicale des fentes labio-palatines à l’HGR de Kabinda

Par Johnny Kasongo Kasongo

Début ce vendredi 14 mai 2021 à Kabinda, ville de la campagne de chirurgie réparatrice de fentes labio-palatines anciennement appelées bec de lièvre à l’Hôpital Général Saint Camille de Kabinda, dans la province de Lomami. Cette campagne est organisée par l’organisme Heal Africa en collaboration avec la zone de santé de Kabinda pour une durée indéterminée.
Trois sites en termes d’hôpitaux généraux de référence sont concernés à savoir : l’Hôpital Général de référence de Ngandajika (avec les zones de santé de Ngandajika, Kalambayi et Mulumba) ; l’Hôpital Général de Référence de Mwene-Ditu (avec les zones de santé de Mwene-ditu, Kalenda, Kandakanda, Kamiji, Luputa, Makota, et Wikong) et enfin l’hôpital général de référence Saint Camille( les zones de santé de Kabinda, Kalonda, Kamana, Lubao, Ludimbi-Lukula et Tshofa).
Selon Docteur Poteau, un des spécialistes de l’organisme Heal Africa contacté par le point focal basé à Kabinda, des personnes qui ont cette déformation congénitale venues de plusieurs coins de la province de Lomami seront soignées gratuitement tout au long de cette campagne, le remboursement de transport aller-retour et la restauration seront également assurés par les Médecins spécialistes.
Déjà six (6) malades viennent de subir l’intervention réparatrice ce vendredi 14 Mai 2021 à l’HGR Kabinda constate un journaliste reporter de votre médias à Kabinda qui s’y est rendu ce matin.
Les parents des malades et certains malades eux-mêmes se disent très contents de cette intervention chirurgicale gratuite, note la même source. Un Médecin spécialisé dans la communication précise que le terme «bec de lièvre » utilisé jadis pour parler de la fente labiale n’est plus d’usage actuellement, ce terme étant approprié aux animaux.Outre les traumatismes physiques qu’engendrent leurs pathologies, ils sont souvent stigmatisés et souffrent de l’exclusion dans laquelle les relègu leur handicap indique t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *