RDC/Ministère de la Santé Publique, Hygiène et Prévention/Le Ministre honoraire de la Santé, Jean-Baptiste Sondji, reçu en audience par le docteur Jean-Jacques Mbungani

Kinshasa, le 21 août 2021

Le Ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, Dr Jean-Jacques Mbungani, a échangé ce samedi, le 21 août 2021 avec l’ancien ministre de la Santé, Dr Jean-Baptiste Sondji. Les deux personnalités ont évoqué les différents axes prioritaires pour la gestion efficiente du secteur de la santé en RDC.
Au sortir de l’audience, Dr Jean-Baptiste Sondji dit être venu partager avec l’actuel ministre de la santé son expérience en tant qu’ancien gestionnaire du ministère de la santé.

« En tant qu’ancien Ministre de la santé, je suis venu d’abord lui rendre une visite de courtoisie. Ensuite, nous avons échangé sur ma façon dont je vois le ministère, les différents défis auxquels le ministre de la Santé fait face. Nos échanges vont se poursuivre sur les axes sur lesquels le ministre Jean-Jacques Mbungani travaille et pour lesquels il a besoin de mes conseils et de mon expérience », a-t-il déclaré.

Aussi, Dr Jean-Baptiste Sondji précise les axes sur lesquels il compte collaborer avec le ministre Mbungani pour booster le secteur de la santé.

« Comme partout ailleurs, il y a des choses qui marchent et celles qui marchent moins bien. D’où, le questionnement ci-après :

  • Qu’est-ce qui se passe dans le secteur de la santé ?
  • Comment fonctionnent les zones de santé ?, quelles sont les ressources dont elles disposent ? et qu’est-ce qu’elles en font?
  • Quelle est la qualité des ressources humaines, qui sont chargées de la mise en œuvre des soins de santé !
    Ce sont tous ces grands défis auxquels on devra faire face. Nous sommes prêts à apporter notre contribution pour y faire face.
    Et le ministre Jean-Jacques Mbungani était très réceptif et même très content lors de notre entrevue », s’est-il félicité.
    C’est donc une preuve d’humilité dans le chef du ministre actuel de la santé qui a toujours fait montre d’un esprit d’ouverture, en ayant un partage avec celui qui a eu à gérer le ministère de la Santé bien avant lui.

Cellcom/MinSanté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *