RDC/Ministère du Plan/Le partenariat de développement entre la RDC et la BAD augure des meilleures perspectives

Par Gaston Bonheur
Le ministre d’Etat, ministre du Plan Christian Mwando Nsimba Kabulo, entouré du vice-ministre au Plan, Crispin Mbabu Mpanzu, du Secrétaire général au Plan, Daniel Epembe, de membres du comité de gestion de l’Institut national de la Statistique (INS), ainsi que les différents experts du ministère du Plan, a échangé , jeudi 02 septembre 2021 avec la délégation de la Banque Africaine de Développement (BAD), conduite par son Directeur général Serge Marie Nguessan, accompagné de l’administrateur de la BAD, Freddy Matungulu ainsi que de leurs experts au développement social, dans le cadre de la mission de redynamiser la coopération entre la République démocratique du Congo et la Banque Africaine de Développement.
Dans son mot de bienvenue, le ministre d’Etat, ministre du Plan, Christian Mwando Nsimba, à remercie la délégation de la BAD pour son accompagnement durant toutes ces années à travers des appuis budgétaires et appuis-projets dans plusieurs domaines, dont particulièrement, l’élaboration des outils programmatiques comme le Plan national stratégique de développement (PNSD). Ces appuis techniques et financiers ont été d’un soutien appréciable surtout avec l’avènement de la pandémie à Covid-19 dont les effets ont impacté les ressources du gouvernement. Il y a lieu de noter que le PNSD, le PMUAIC, et le programme d’Action du gouvernement définissent le schéma pour l’atteinte des objectifs durable.
Après cette narration, le Directeur Général de la BAD, Serge Marie Nguessan, s’est réjoui des assurances lui apporté par le ministre d’Etat, Christian Mwando Nsimba Kabulo. Dont les discussions ont tourné au tour des orientations stratégiques de développement. Le patron de la BAD a présenté ses félicitations au ministre d’Etat de sa nomination à ce poste très important, et à saluer aussi la vision du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi Tshilombo, d’avoir élevé le ministère du Plan en ministère d’Etat, qui relève l’institution de la planification dans le développement du pays un niveau déjà protocolaire important. En gros, on ne peut pas développer le ministère sans Plan. Cette vision a été salué ». D’autre part, le Directeur Général de la BAD se dit « avoir écouté religieusement le ministre d’Etat, Ministre du Plan qui avait présenté les grandes orientations stratégiques du pays. Ainsi que le travail que compte faire le ministère sur le Plan de la reformulation du plan national stratégique de développement et l’appuis qu’il s’attend de la Banque Africaine de Développement ». « Nous avons aussi parlé de la modernisation du système national de statistique, que nous accompagnons déjà ». Et ils veulent voir s’accélérer, surtout l’opérationnalisation du conseil nationalisation de statistique, et nous avons aussi parler de la coopération bilatérale entre la BAD et le ministère du Plan ». Il n’est pas un secret, la BAD finance la RDC à plus de 90 millions de dollars des opérations avec le Plan qui ont trait à la planification aussi à l’appui même dans le secteur privé. La délégation de la BAD s’est réjoui des efforts enregistrés pour redynamiser sa coopération avec la RDC….

Gaston Bonheur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *