RDC/ Mongala : Au-delà du deuil provincial décrété, la liberté d’expression étouffée

Par Fiston Epima

Le naufrage d’un bateau à Bumba dans la province de la Mongala a fait un bilan lourd de 200 morts, situation qui n’a laissé aucun habitant de cette province et de la république toute entière indifférent.

De suite de cette drame, l’autorité provinciale a déclaré une journée de deuil provincial en mémoire de ses concitoyens qui ont péri et laissé les familles en larmes et sans consolation.

Comme si cette décision ne suffisait pas pour rendre un hommage collectif à ces membres de la communauté qui ont péri, l’ordre a été intimé de façon que les émissions télévisées des rubriques politique, culturelle, commerciale ou sociale ainsi que la diffusion des publicités ne soient pas diffusées alors que la presse n’a jamais cessé de fonctionner même en temps de guerre.

La décision semble être une privation au droit de l’information et l’étouffement de la liberté d’expression par les autorités provinciales qui ont décidé au-delà de rendre hommage aux morts à priver la population l’accès à l’information.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *