RDC/Nord-Kivu: Bertrand Bisimwa Président du M23 confirme la présence du M23 dans le territoire congolais

Par Makosi Lokwa Cyrille

Bertrand Bisimwa, président du M23, a, au cours d’une interview accordée à Média congo, confirmé la présence de rebelles M23 plus précisément à Rutshuru et parle d’une réaction des tirs à armes lourdes liée à la peur du côté FARDC pour démontrer sa présence dans le milieu.

“Nos ex-combattants sont bel et bien dans le territoire de Rutshuru.
Mais pas pour combattre qui que ce soit moins encore leurs frères des FARDC”, c’est par ces mots que l’ex rébellion du mouvement du 23 mars (M23 ) réagit aux déclarations de la société civile et des organisations des droits humains. L’accusant de s’organiser depuis Rutshuru dans le but de déstabiliser Kinshasa.

‘‘Nos éléments sont là parce que, d’abord il s’agit de leur pays, ensuite ils attendent comme tout le monde la mise en œuvre des accords de paix signés à Nairobi le 12 décembre 2013 ” a déclaré Bertrand Bisimwa, président du M23.

Tout en ajoutant que les ex-combattants du M23 n’ont jamais pris une quelconque initiative de combat et ne l’envisage même plus.

‘‘Ce qui s’est passé hier à Rutshuru est la conséquence de la peur fabriquée sur les réseaux sociaux qui a conduit les fardc à procéder aux tirs de sommation pour marquer leur présence et dissuader un éventuel ennemi” ajoute-il.

Ils appellent à la population congolaise de faire échec de ce complot contre la RDC.

La rébellion du M23 dit par ailleurs qu’il n’y a pas eu des accrochages ni de combat entre fardc et ex-combattants du M23.
‘‘Nos compatriotes doivent cesser de manipuler l’opinion au risque de provoquer une situation de confusion qui aboutirait au chaos et à la perte des vies humaines”, Martele cette rébellion.

L’ancienne rébellion qui serait soutenue par certains pays voisins de la RDC, dit avoir confiance au chef de l’État et elle reste convaincue qu’il mettre en œuvre les accords de paix pour ramener définitivement la paix dans l’Est du pays pour qu’enfin cette partie du pays amorce son développement et l’épanouissement de ses habitants.

Pour rappel ,c’est depuis le week-end dernier que le baromètre sécuritaire du Kivu ,avait confirmé que la position des FARDC avait été attaquée par les rebelles du M23 en territoire de Rusthuru ,au moins 3 soldats FARDC avaient été tués et un blessé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *