RDC/Pour échapper à la justice.Kalev Mutond se cacherait dans une résidence d’un cacique du régime Kabila


Par JMB

L’épisode judiciaire de Kalev Mutond, ancien Administrateur général de l’Agence nationale de renseignements –ANR- est encore loin de livrer tous ses secrets. Convoqué à deux reprises par le Parquet général de Kinshasa/Gombe pour être entendu sur les actes inhumains qu’il aurait commis pendant son mandat sur un certain nombre de personnalités politiques congolaises, il a préféré booter en touche. Par la suite, il a adressé une lettre au procureur général de cette instance judiciaire pour récuser le magistrat instructeur de ses dossiers, Robert Kumbu Phanzu, avocat général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe, arguant que ce dernier avait travaillé à l’ANR en qualité de délégué de la DGM, et que de ce fait, il ne peut pas instruire en toute impartialité.
Il s’en est ensuite suivi la perquisition de sa maison située au quartier GB de la commune de Ngaliema. Ayant senti que l’étau se resserre de plus en plus autour de sa personne, il lance, depuis sa cachette, une contre-offensive judiciaire en portant plainte, par voie de “citation directe devant le Tribunal de Paix de la Gombe, contre les plaignants qui ont “massivement et dans une même période”, porté plainte contre lui.
Dans un communiqué du 20 mars, le collectif des avocats de l’ancien AG de l’ANR souligne que ceux qui ont porté plainte contre Kalev Mutond savent pertinemment que leurs allégations sont fausses. Il demande dans ce cas au Procureur général de Kinshasa/Gombe, conformément aux lois et à la Jurisprudence, d’ordonner l’annulation du mandat d’amener et de l’avis de recherche lancés contre leur client. À en croire ces avocats, cette annulation permettrait à Kalev de comparaître en homme libre audit procès et d’organiser la défense de ses droits, sans encombre, tels que garantis par les dispositions pertinentes de la Constitution.
Pendant ce temps, des sources généralement bien informées font savoir que Kalev Mutond qui ne peut plus vivre dans sa maison, aurait trouvé refuge dans une des résidences d’Adolphe Lumanu, un des caciques du régime Kabila. L’on rappelle qu’à l’époque administrateur principal des services secrets, c’est Lumanu, alors vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et sécurité, donc autorité de tutelle de l’ANR, qui aurait tout mis en oeuvre pour le faire nommer aux fonctions d’Administrateur général.
En conséquence, l’opinion générale souhaite l’intensification des recherches pour retrouver Kalev Mutond partout où il se cache, afin de le mettre face à ceux qu’il avait maltraités pendant son mandat. Affaire à suivre donc !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *