RDC/Un flou artistique serait entretenu sur ce dossier judiciaire. L’ancien AG Kalev Mutond bénéficierait des complicités dans les milieux de la justice congolaise

Par Ndjonde Bernadette

Depuis quelques jours, l’ancien administrateur général de l’Agence nationale des renseignements –ANR- est sous le coup d’une convocation du Parquet général de la Gombe
signée par Kumbu Phanzu, avocat général de la République.
Kalev Mutond dont les plaintes se sont multipliées ces derniers temps, devait s’y présenter le jeudi 18 février 2021 pour obtenir communication de l’objet de cette convocation qui devrait lui être faite sur place, selon la formule consacrée. Cette convocation, on le sait, est la suite de trois plaintes déposées contre lui pour notamment « tentative d’assassinat, enlèvement, tortures et arrestation arbitraire ».
En effet, par l’entremise du cabinet Muyambo et Associés, Messieurs Kapepula Mulumba Joseph et Vano Kiboko ont porté plainte le jeudi 4 février contre Kalev Mutond, ancien responsable de l’Agence nationale des Renseignements pour arrestation arbitraire, tortures physiques et morales, traitement inhumain et dégradant et tentative d’assassinat. La plainte a été adressée à l’office du Procureur général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe.
Selon le cabinet Muyambo, son client Kapepula Mulumba Joseph avait été arrêté en 2008 pour avoir exercé ses fonctions de délégué syndical de la SNCC, puis transféré au cachot de l’ANR/Lubumbashi sur ordre de Kalev Mutond sans toutefois être auditionné et directement acheminé à Kinshasa où il sera gardé dans le cachot de l’ANR pendant trois mois.

Un pilier du régime Kabila aux abois

D’autres personnes arbitrairement arrêtées simplement pour avoir exercé leur droit conformément à la Constitution, étaient mises aux arrêts, sans qu’elles aient droit à un jugement digne de ce nom, encore moins être assistées par des avocats. Pilier du système Kabila, Kalev Mutond a régné à la tête de la très redoutée Agence nationale des renseignements de 2011 à 2018. A cause des actes posés pendant son long mandat, les ennuis s’accumulent aujourd’hui pour cet homme qui se croyait intouchable, malgré les changements intervenus à la tête du pays. Après Jeanine Mabunda de l’Assemblée nationale, Alexis Thambwe Mwamba du Sénat, l’ex-Premier ministre Matata Ponyo, c’est au tour de Kalev Mutond, d’être visé par la justice.
Cependant, la non-arrestation, à ce jour, de Kalev Mutond par les inspecteurs judiciaires intrigue l’opinion publique. Au lieu d’agir, comme il le fait avec d’autres présumés coupables, le Parquet général a préféré adresser une lettre datée du 12 février 2021 à Inzun Kakiak, actuel administrateur général des services secrets congolais pour requérir son aval –comme l’exige la loi– afin d’engager des poursuites à l’encontre de son prédécesseur. A ce jour, Inzun Kakiak aurait visiblement du mal à se prononcer sur ce cas. Il se serait contenté de dire: « Faites votre travail et laissez les services faire le leur », indique-t-on.
Même s’il dispose de plusieurs résidences à travers les communes de la capitale, le Parquet, assisté par l’ANR, est bien en mesure de le capturer à un quelconque endroit, dans une quelconque planque- pour utiliser un terme propre aux services secrets- et le placer sous mandat d’arrêt provisoire. Le parquet général de la Gombe chercherait-il donc à étaler son incapacité à mettre la main sur une personnalité qui a commis tant de crimes ? Selon les observateurs ,le procureur général près la cour d’appel de Kinshasa/Gombe se lancerait dans la diversion qui frise la un scénario de mauvais goût.Premiere diversion,le PG près la cour d’appel de Kinshasa/Gombe, au lieu de dire le droit,il aurait préféré distraire l’opinion pour solliciter l’autorisation auprès de l’actuel AG de l’ANR pour juger Kalev et pourtant il savait très bien qu’il a été déjà révoqué de l’ANR.Distraction.L’on aurait assisté aujourd’hui à un ancerclement de la parcelle de Kalev,du théâtre parceque les responsables sauraient bien que l’ancien patron de l’ANR n’habiterait plus ce domicile. On le saura dans les jours qui suivent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *