La société SAMIBO-CONGO une fierté pour la RDC

Monsieur SamihJammal fait l’objet d’une cabale montée de toutes pièces et pourtant il fait la fierté de la RDC.Tous les observateurs avertis savent très bien que Jammal est jeté gratuitement à la prison de Makala car innocent. L’homme n’a rien détourné. Tout ce qui lui a été demandé,il respecte à la loupe.Jammal reste serein parce qu’il sait qu’il est innocent et qu’il ne se reproche de rien.Tout congolais averti ne jure que par sa libération vue son innocence et son âge. Le consul honoraire ne mérite pas ce traitement,il doit être mis en liberté sans condition.Sa maltraitance risque de mettre en cause le climat des affaires.Or pour le moment la RDC a besoin des investisseurs.C’est le souci du chef de l’État.

 D’où l’intérêt qu’il a tôt manifesté de doter les  éléments des FARDC et de la Police nationale des logements viables.

Pour gagner ce pari, le chef de l’Etat a fait appel au savoir-faire de certaines entreprises étrangères évoluant sur le sol congolais, en particulier la société Samibo-Congo. Cette société anonyme à responsabilité limitée, est placée sous la conduite de SamihJammal, de nationalité libanaise et consul de son état. Agé aujourd’hui de plus de 😯 ans, cet entrepreneur vit depuis des décennies en République démocratique du Congo où d’ailleurs sont nés tous ses enfants. Bien apprécié pour son respect des lois de son pays d’accueil, le numéro un de cette entreprise s’est toujours acquitté de ses devoirs.

En d’autres termes, il remplit la part de tous les contrats qu’il signe à la grande satisfaction de ses partenaires. Au moment de sa naissance, il a été indiqué que la société Samibo-Congo va se spécialiser dans les opérations financières, commerciales, industrielles, immobilières et mobilières.

Un contrat à remplir à tout prix. C’est compte tenu de son savoir-faire et de l’expérience acquise dans l’exécution des travaux à elle confiés, que la société Samibo-Congo a remporté le marché portant sur la construction de  1.500 logements sociaux dans   cinq villes de la République démocratique du Congo.

Il s’agit des villes de Kinshasa, Bukavu, Kananga, Mbuji-Mayi et Matadi à raison de 300 maisons par ville. En acceptant de lui confier ce marché, le président de la République a tenu à montrer la confiance qu’il peut placer à des entrepreneurs expatriés qui brillent par leur meilleur comportement. Ainsi, le numéro un de ladite société, Samih

Jammal est déterminé à mener à bien ce contrat qui lui a été attribué.Il faut noter que 250 maisons ont construites au champ Tshatshi malgré le retard de 4 mois dans la remise du terrain par son partenaire. À Mbuji-Mayi,les travaux ont déjà débuté.

Pour cela, il met les bouchées doubles pour se doter des matériels nécessités par la construction de ces logements. Il espère de la sorte gagner d’autres marchés qui pourraient être lancés dans le cadre de la vision du chef de l’Etat axée sur le redressement du pays, sa modernisation et la réalisation du mieux-être du peuple congolais.

Au regard des résultats obtenus par le passé dans l’exécution destravaux, il ne fait l’ombre d’aucun doute que les logements sociauxseront érigés dans les meilleures conditions et que leurs futurs habitants s’y sentiront à l’aise.

JM B

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *