RDC: Dr Muyembe resserre les verrous contre la covid-19

Par Tichick NGONGO

Au cours d’un panel interactif organisé le jeudi 3 février dernier à kinshasa, le coordonnateur du secrétariat technique de la riposte multisectorielle contre la covid-19 en RDC, Dr Muyembe, a insisté sur la nécessité de la vaccination anti-covid aux citoyens congolais.

D’après le virologue congolais, ceux qui sont vaccinés, sont beaucoup plus immunisés et ne court généralement aucun danger majeur.
« Les personnes vaccinées, ne développent pas une forme grave de maladie (covid-19). Et la plupart des cas des personnes vaccinées, ne propagent pas le virus à grand échelle, » a martelé le Dr Muyembe Tamfum.

Après d’innombrables études menées, le Dr Muyembe a rassuré d’emblée à l’opinion que, le variant Omicron est resté derrière les congolais, cela fait suite à la meilleure qualité de prise en charge des malades.

« Le variant Omicron est derrière nous. La circulation du virus a été intense avec un pic de 6.000 cas par semaine. Depuis 3 semaines, nous assistons à une régression continue du nombre des cas rapportés ainsi que le nombre d’hospitalisation… Malgré, cette circulation intense, la mortalité est restée faible, c’est-à-dire de moins d’un pourcent (-1%). Alors que dans les vagues précédentes; c’était 5,6% à la première vague, 2,4% à la deuxième vague et 2,1% à la troisième vague. Donc cette mortalité faible, est due à l’amélioration de la qualité de la prise en charge, » renchérit-il.

À l’omega de son allocution, le Dr Muyembe a profité de l’occasion, pour appeler aux uns et aux autres au respect strict des gestes barrières, en leur exhortant à une vaccination massive. Cela en vue de garantir une couverture vaccinale collective des congolais.

Il est très capital de signaler, le numéro un de l’institut national des recherches bio-medicales, INRB, a par ailleurs notifié que, la maladie à coronavirus en RDC, ne sera plus pandémique mais plutôt endémique. Ce, en raison notamment de la constance plus ou moins de la covid-19 au sol congolais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *