RDC/Identification de la population, les missionnaires de l’ONIP en intense travail au Kasaï

Par Obed BISIDI

Dans le processus de l’identification de la population congolaise que doit assurer l’Office National de l’Identification de la population, ONIP en sigle, les missionnaires de cet office ont fait une descente dans 16 provinces sur 26 que compte la république en vue de baliser le terrain sur cette opération qui se projette pour un futur proche.

La délégation dépêchée pour la province du Kasaï, après avoir été reçue par le vice gouverneur au près de qui elle a expliqué sa mission dans la province, procède à des rencontres avec des autorités locales et coutumières dans le but de s’enquérir de la situation de terrain pour amener à bon port leur mission de préparer le terrain quant à l’identification de la population.

Après avoir rencontré les notables de presque de tous les territoires de la province du Kasaï, ce mercredi 10 novembre tôt le matin c’est le tour des chefs coutumiers d’Ilebo avec qui la délégation de l’ONIP a eu à partager sur la quintessence de leur mission dans la province et expliquer de la manière la plus ample les missions dévolues à l’Office national d’identification de la population. Il s’agit de deux chefs coutumiers Mbimbi Atunda et Sheshi Makuma du village Baya dans le secteur du Sud Banga dans le territoire d’Ilebo.
Satisfaite de l’accueil réservé par les notables et chefs coutumiers des territoires du Kasaï et de toute la population curieuse et impatiente d’avoir une carte pour citoyen qui fera leur fierté d’avoir une appartenance légale à la nation congolaise, la délégation de l’ONIP attend recevoir pour ce jeudi 11 novembre les députés provinciaux élus du territoire d’Ilebo pour les expliquer aussi le travail de l’ONIP.

Il sied de rappeler qu’en guise des préparatifs du processus d’identification et recensement de la population, le Directeur général de l’ONIP Richard Ilunga a dépêché des missionnaires dans 16 des 26 provinces de la république pour la mission de repérage et sensibilisation des autorités locales afin de vulgariser le message.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *