RDC/Président du Bureau d’âge de l’assemblée nationale: Christophe Mboso Nkodia gère comme il se doit les dossiers de la chambre basse du Parlement

Par JMB

Au lendemain de la déchéance du bureau dirigé par Jeanine Mabunda, un bureau d’âge a été mis en place par les députés nationaux, toutes tendances confondues, au cours d’une plénière conduite à cet effet par le secrétaire général du Parlement. C’est le doyen d’âge de la chambre basse, Christophe Mboso Nkodia, qui a été porté à la tête du perchoir. Conformément aux dispositions de l’article 31 du règlement intérieur de la chambre basse du parlement, le bureau d’âge préside la plénière devant statuer sur les pétitions visant tous les membres du bureau. De même, c’est le bureau d’âge qui a la responsabilité de présider les plénières jusqu’aux élections des membres du bureau définitif.
Dans cet ordre d’idées, le doyen du bureau d’âge a réellement pris la situation en mains. Fort de son expérience politique et de sa sagesse, il dirige les plénières avec doigté en accordant la parole aux élus nationaux de tous les camps politiques, et en fournissant des éclaircissements nécessaires aux questions qui lui sont soumises. Aucun député national ne peut soutenir le contraire.
Le soutien du chef de l’Etat
24 heures après leur investiture par la majorité absolue de leurs collègues députés nationaux au bureau provisoire de l’Assemblée nationale, les 3 membres du bureau d’âge de la chambre basse du Parlement avaient été reçus par le président de la République, Félix Tshisekedi. Mboso Nkodia Puanga, Gaél Busa et Aminata Namasiya étaient allés faire part au chef de l’Etat du fonctionnement régulier de l’organe législatif.
Conscients de leur responsabilité devant la nation et l’histoire, le bureau Mboso Nkodia a reçu les encouragements du chef de l’État, garant du bon fonctionnement des institutions de la République. Après l’entretien, le nouveau speaker de la chambre basse avait déclaré à la presse que son bureau devait rendre compte au chef de l’Etat de l’évolution des activités parlementaires depuis l’installation du bureau d’âge. A cette occasion, il avait fait savoir que malgré les désordres que certains députés veulent entretenir, il fera de son mieux pour toujours maintenir l’ordre et le calme à l’Assemblée nationale. Pour cette raison, avait-il ajouté, il ne voudra jamais dramatiser tout ce qui se produit dans l’hémicycle du Palais de la nation.
Un homme de grande expérience
Christophe Mboso N’Kodia Pwanga est un homme politique congolais originaire de l’actuelle province du Kwango. Diplômé en sciences politiques et administratives de l’Université de Lubumbashi, il fut élu commissaire politique du MPR Parti-État pendant le régime du maréchal Mobutu Sese Seko en 1977 et est nommé membre du comité central du MPR en 1982.
En 1990, à la faveur de la démocratisation, il crée avec Joseph Ileo le parti démocrate et social-chrétien (PDSC). Informé, Mobutu le rappelle et le fait ministre à plusieurs reprises entre 1990 et 1997 (santé publique, portefeuille de l’État, sports et jeunesse, agriculture).
Après avoir été candidat à l’élection présidentielle de 2006, Christophe Mboso est actuellement député national et président d’un parti qui compte plusieurs députés au Parlement.
Avec cette expérience politique, et dans la gestion des affaires publiques, l’on ne voit pas de mal à ce qu’il soit élu président du Bureau définitif de l’Assemblée nationale. Et pour cause ! En ce moment où le pays se remet debout sous la houlette du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, l’expérience et la sagesse d’une personnalité de la trempe de Christophe Mboso Nkodia constituent des atouts nécessaires pour la réussite du processus démocratique en cours.

LA RÉDACTION :
+243 999997401

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *