RDC/Tanganyika : 14 médecins vétérinaires prêtent le serment de Bourgelat

Par PAUL ILUNGA Boniface

Longtemps oublié sans ordre dans le métier de vétérinaire, le serment de Bourgelat marque un début de renaissance dans la médecine vétérinaire selon l’honorable docteur Liliane Manie députée nationale élue de la circonscription de Manono.
Celle-ci, avec une expérience avérée de douze ans dans la profession juge que cette prestation de serment est un nouveau départ qui s’annonce dans ce secteur.

Le Tanganyika est une province à vocation pastorale avec beaucoup des potentialités dans l’agriculture, l’élevage et la pêche qui rapportent de l’économie.
Pour les Docteurs Jean Gyslain Kauth et Laurent Kisile Kayembe, respectivement docteur à la division provinciale de l’agripel et inspécteur de la térritorial qui ont aussi prêté serment après une quarantaine d’années d’études, qualifient cette journée de couronnement dans leurs vies. Selon ces doyens de la médecine vétérinaire depuis l’époque du Marshall Mobutu, les médecins ont un grand apport de veuiller sur la santé animale qui apportent de l’économie. Et le médecin vétérinaire a un rôle non négligeable dans la communauté.

Le président provincial de l’ordre de médecin vétérinaire « ONMV » au Tanganyika, Simon Kapoya kasongo, a pour sa part épinglé les difficultés qui sévissent dans son secteur. Parmi lesquelles, le manque de l’aboratoire devant servir au diagnostic des maladies animales, la modestie des subventions allouées à la Division de l’agriculture, pêche et élevages leur premier partenaire, les turbulences des guerres qu’a connu le Tanganyika…

Signalons que, la province du Tanganyika compte à son actif 18 médecins vétérinaires dont deux femmes et la majorité d’entre eux attendaient ce serment depuis 1978.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *