LES CHEFS COUTUMIERS DU TANGANYIKA NE SONT PAS EN DESACCORD AVEC LE GOUVERNEUR ZOE KABILA

LES CHEFS COUTUMIERS DU TANGANYIKA NE SONT PAS EN DESACCORD AVEC LE GOUVERNEUR ZOE KABILA

Par Mathias MAKOLOVERA

Cellule de Communication du Gouverneur

Kalemie, le 04 Janvier 2020

Jeudi 02 Janvier 20120 aux environs de midi, les autorités coutumières du territoire de Kalemie, membres de l’alliance nationale des autorités coutumières (ANATC) en sigle, se sont réunis, affermis d’une colère démontrable pour dénoncer l’usage défaut de leurs noms, leur cachet et leurs signatures dans d’un mémorandum qu’ils ont qualifié d’un montage politique au nom de leur alliance pour les opposer à leur fils Gouverneur Zoé Kabila Mwanzambala pour qui, ils ont réitéré leur attachement inébranlable.

Dans une déclaration commune faite le même jour devant le ministère provincial de l’intérieur, sécurité, droits humains et affaires coutumières , relayée par la Cellule de Communication du Gouverneur de Province,  ces chefs coutumiers parmi eux ceux dont leurs noms ont été repris sur le spéculant mémorandum en qualité des signataires, ont rejeté en bloc cette manœuvre qu’ils ont qualifié en outre « d’un combat politique cagoulé » et dont ils ont promis de mettre tous leurs efforts en marche pour dénicher les auteurs quoi qu’il en soit quoi qu’il en coute.

Pour le Chef de groupement LAMBO KATENGA, MAHANGO WA BULELI qui est en même temps président en exercice de l’ANATC au niveau du territoire de Kalemie :

 « Ce jeu est bien démasqué, il s’agit d’un jeu politique dont les auteurs sont anonymes mais ont choisi d’utiliser les noms des Chefs coutumiers pour donner du poids à leur visée, le Gouverneur Zoé Kabila est le choix judicieux de toutes les autorités traditionnelles de la province du Tanganyika et le bilan de ses huit mois au pouvoir est largement positif et nous l’en félicitons davantage…. » Pour ce qui est de la forme de ce mémorandum «  l’entête utilisée sur la première page de ce tract n’est pas de notre alliance, nous avons amène auprès du Ministre de l’intérieur les spécimens  de notre cachet et des signatures des chefs cités comme signataires, en tout cas rien n’est conforme, il s’agit donc d’une contrefaçon et la justice doit s’en charger de tous ceux qui seront surpris dans le filet comme auteur ou co-auteur », poursuit le chef Lambo Katenga.  

Sur la question liée au fond dudit mémorandum, le Chef de groupement KAHOMPWA, KIYOTA MWENDA Jean, Président de l’Association Parole des Chefs coutumiers pour la paix et le développement du Tanganyika :

« Au-delà de l’entête et des signatures qui sont fausses tel que précisé par le président de l’ANATC, plusieurs problèmes soulevé dans ce mémo ne concernent pas les Chefs Coutumiers mais vous lirez noir sur blanc qu’il s’agit d’un combat politique de rivaux qui se craignent, ce document est entièrement politique et non coutumier, plusieurs individualités, des problèmes administratifs qui ne sont pas de notre compétence et nous, en tant qu’autorités coutumières, garant du pouvoir ancestrale de notre province, en cas d’un pareil constat, nous n’irons jamais par le dos de la cuillère mais nous verrons le Concerné et lui exprimer notre souci en face……….nous informons à la face du monde que les autorités coutumières de la province du Tanganyika n’ont jamais été en désaccord avec le Gouverneur Zoé Kabila et n’ont jamais écrit un quelconque mémorandum contre lui, que les politiciens cessent avec leur manœuvre, on ne se joue pas du pouvoir coutumier ».

Pour leur part, les Chefs des chefferies  RUTUKU, TUMBWE, BENZE, groupements KASANGA MUTOWA par le biais de sa localité KASAMBONDO et MONI inculpés signataires de ce mémorandum : « L’heure est arrivée que le pouvoir ancestrale fasse son travail pour éclairer la lanterne et faire respecter les chefs coutumiers, nous ne pouvons jamais toléré que les noms des autorités traditionnelles soient souiller jusqu’à ce niveau, nous nous râlions aux efforts du gouvernement pour mener des enquêtes profondes sur l’authenticité de ce document à des termes indignes, nous restons collés à notre fils le Gouverneur Zoé Kabila, le choix de nos ancêtres pour accompagner son esprit de développement » conclu le Chef Tumbwe fils  parlant au noms des inculpés signataires présents à la déclaration.

Signalons le mémorandum dont il est question porte la date du 20 Décembre 2019 mais n’a défrayé la chronique des réseaux sociaux que le 31 Décembre 2019 et le 01 Janvier 2020, il reproche au Gouverneur de Province le manque de sens à l’administration et à la vie sociale de sa population, le manque d’initiative dans les projets de développement, le manque de collaboration avec l’Assemblée provinciale, la tenue sporadique des réunions de conseil des Ministres, la gabegie financière, la personnalisation du pouvoir, la gestion en maitre absolu du patrimoine provincial, l’opacité dans la gestion des ressources minières de la province etc……….. Tous ces griefs sont controversés par la réalité sur le terrain.

Pour la petite histoire, Zoé Kabila fut élu Gouverneur de province en Mars 2019, il prendra ses fonctions officielles après son investiture par le Chef de l’Etat et après la cérémonie de remise et reprise le 10 Avril 2019, son gouvernement investi par l’assemblée provinciale le 28 Juin 2019.

C’est à partir de cette date que le compteur de son bilan a commencé pendant que toute la province était transformée en jungle d’insécurité urbaine et rurale pour ne pas citer les multiples tracasseries routières qui opprimaient sa paisible population.

De là à moins de deux mois, le Gouverneur Zoé Kabila a monté des stratégies pour restaurer la paix et la sécurité ainsi que le rétablissement de l’autorité de l’Etat  en appuyant les services de l’ordre dans leurs efforts et en réactivant la machine judiciaire par la facilitation des audiences foraines des bandits arrêtés et leur transfèrement dans des prisons hors province après leur condamnation.

Cette démarche bénéficie d’un témoignage vivant de toute la population qui vaque actuellement librement à ses occupations.

Jusqu’à ce jour, six mois seulement ont suffi pour que le Gouverneur Zoé Kabila matérialise sa promesse aux élus provinciaux en leur dotant d’une salle des plénières modèle et bien équipé, la réhabilitation totale du bâtiment abritant le gouvernorat des province, l’aménagement du littoral touristique du lac Tanganyika qui avance à pas géant, le suivi régulier des travaux sur les chantiers de base en cours dans la ville de Kalemie notamment : la modernisation du boulevard Lumumba, la construction du stade omnisports, l’hôpital de l’espoir, la réhabilitation de l’hôpital Général de référence de Kalemie, la modernisation de l’Aéroport de Kalemie et la construction d’une Aérogare moderne  pour ne citer que ceux-ci.

C’est en date du 30 Décembre 2019 que le Gouverneur Zoé KABILA a promulgué son budget de l’exercice 2020 après amendement et adoption du projet d’édit par l’Assemblée provincial, le budget s’élève à plus de 211 Milliards de francs Congolais soit presque le double de celui de l’exercice 2019 qu’il a retrouvé en cours d’exécution, il s’élevait à 109 Milliards de francs congolais.

N’est-il pas intéressant d’évaluer son action après l’exécution du budget 2020 qu’il a façonné suivant sa vision ?                                                                CELCOM/GOUVERNORAT TANGANYIKA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *