RDC/Appel du 17 janvier à tous les Méritocrates et toutes les Forces de Progrès (MFP). (Changer l’homme congolais pour changer le Congo)

(…) je tente de démontrer, dans les lignes qui suivent, que c’est l’absence de souveraineté du peuple congolais qui a transformé le Congo, pourtant promis à un avenir prodigieux, en un « État raté » !

Ayant tout de suite réalisé que le peuple devait changer de comportement pour pouvoir jouer pleinement son rôle de Patron, les dirigeants successifs ont appelé, dès l’accession du pays à la pseudo-indépendance, au changement des mentalités de leurs compatriotes. De KASAVUBU à TSHISEKEDI (père et fils), en passant par MOBUTU et KABILA (père et fils) sans parler de LUMUMBA, tous les grands leaders politiques congolais ont, chacun avec ses mots, exprimé le même vœu : celui de voir les Congolais adopter un nouveau comportement susceptible de leur permettre de libérer tout leur potentiel pour enfin s’engager résolument sur la voie d’un développement fulgurant et durable.
Il en est de même des grandes figures de l’intelligentsia congolaise, depuis les auteurs du Manifeste de Conscience Africaine (Joseph Albert Malula, Joseph Ileo, Joseph Ngalula …) jusqu’au Professeur Felix Malu wa Kalenga en passant par Auguste Mabika Kalanda, le Professeur Valentin Yves Mudimbe et quelques autres. (…)

Fait à Kinshasa, le 17 janvier 2022

Modeste MBONIGABA
Président
FMM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *