RDC/Tanganyika: Une campagne de diabolisation contre le comité de gestion de l’université de Kalemie vouée à l’échec

Dans un mémorandum anonyme qui a fait le tour des réseaux sociaux accusant deux membres du comité de gestion de l’université de Kalemie de megestion, clientélisme, gabegie financière, détournement de fonds et consorts….la communauté intellectuelle formée dans cette université est montée au créneau pour dénoncer un complot contre ce comité. Objectif, détournement l’attention du ministre de l’ESU et l’induire en erreur. L’arme des faibles :des accusations insensées et sans preuves.

Nous faisant une curiosité au nom de votre média crédible flashinfoplus.com, nous sommes arrivés à une enquête sur la gestion de ce comité dirigé par le Professeur Ordinaire KALUNGA TCHIKALA Victor et partant des réalisations à impact visible trouvées , les projets et les différents vox pop réalisés avec les étudiants et la population de Kalemie, il s’agit d’une mauvaise campagne de médisance amorcée par un camp opposé à ce comité.

En vrai, depuis leur arrivée à la tête de cet Alma mater en remplacement du feu Recteur Professeur Ordinaire Adalbert NGANDWE d’heureuse mémoire, le comité de gestion en place a appuyé les projets amorcés par l’ancien Recteur d’autant plus qu’à part le Recteur, les autres membres du comité sont restés les mêmes.

Dans leurs réalisations nous avons retenus : l’amorce des projets de construction d’un bâtiment pouvant abriter certains auditoires et bureaux facultaires sur fonds propres de l’université, l’innovation dans l’organisation des filières à l’université de Kalemie, l’achat de sept véhicules servant au transport des étudiants, le terrain pour la faculté de l’agronomie et du personnel, l’équipement du laboratoire informatique avec plus de 40 machines , la mobilité de plus de 40 enseignants visiteurs chaque année, l’assainissement de l’image de l’université par l’entretien régulier et la clôture de la concession, l’équipement de tous les bureaux administratifs, le renforcement de la bibliothèque, l’encadrement des enseignants et l’engagement ( des faits qui sont palpables).

L’hypothèse sur la tribalisation des postes au sein de cet Alma mater est une salade sans ingrédients car sur les 45 échantillons que nous avons recueillis au près des assistants et chefs de travaux trouvés sur place, on a trouvé plus de 15 tributs nationales contre toute attente des seules tribus de la province du Tanganyika pour ne pas parler de la tribu songe citée dans ce memo.

En ce qui concerne le détournement de fonds, outre les aspects non enquêtés par nous, le Comité de gestion en place n’a jamais reçu un quelconque financement du gouvernement central moins encore du gouvernement provincial en dépit de ses collectes sur les frais académiques qui aident non seulement à la prime des enseignants non mécanisés mais aussi aux différents projets énumérés ci-haut.

 » Il est vrai qu’il s’agit d’un conflit intrinsèque appuyé par quelques politiques à la recherche de la popularité et de la restauration de leur confiance longtemps ternie à la population, ce memo ne pourrait jamais venir des agents réellement permanents à l’unikal qui vivent en témoin des initiatives de ce comité de gestion »,a dit un enseignant de l’université de Kalemie qui a requis l’anonymat.

En rappel, l’actuel Recteur de l’université de Kalemie a été nommé à ce poste le 10 Novembre 2018 et en deux ans de son mandat, plusieurs entreprises positives sont à palper de doigts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *