RDC/Covid-19: l’assouplissement des restrictions sanitaires préconisé par le Dr Muyembe

Par Tichick NGONGO

Depuis un bout de temps, une rumeur fait tâche d’huile à Kinshasa, capitale de la RDC. Celle-ci bat son plein, en faisant état d’un bon nombre d’assouplissement d’ores et déjà des certaines restrictions sanitaires liées à la covid-19 à l’instar de la suppression du couvre-feu (23h à 4h du matin) par les autorités du pays.

Cependant, pour tirer au clair cette imbroglio au sein de la population, le Dr Jean-Jacques Muyembe a fait une mise au point cadrante ce mercredi 9 février 2022, à l’amphithéâtre de l’INRB, lors du point de presse hebdomadaire sur la situation épidémiologique de la covid-19 en RDC.
D’après le coordonnateur technique de la riposte contre la maladie à coronavirus au sol congolais, l’allègement des restrictions dues à la covid-19 se réalise à l’unanimité au sein du comité multisectoriel, en fonction du ralentissement de la circulation du virus vis-à-vis de la population.

« Chaque fois que nous voyons qu’il y a baisse de cas dans la population, c’est-à-dire que la circulation du virus est ralentie; nous prenons des mesures. En fait nous suggérons. Le secrétariat technique sur base de toutes ces données épidémiologiques et scientifiques que nous repertorions tous les jours; se réunit une fois la semaine, chaque lundi. Et si nécessaire fait un rapport au comité multisectoriel dirigé par le premier ministre… Et là nous exposons les mesures que nous proposons pour assouplir les restrictions sanitaires. Ce, en fonction donc de plusieurs facteurs que nous avons observés. Et le PM en ce moment là, fait le rapport à la présidence et celle-ci convoque alors une réunion multisectorielle de haut niveau et c’est par là qu’on évalue encore ces assouplissements et enfin la décision d’allègement des restrictions sanitaires est prise à ce niveau là pour qu’on puisse l’appliquer à toute la population », a explicité Jean-Jacques Muyembe.

Avant de poursuivre pour dire :
« Donc nous avons fait ce travail là, maintenant nous attendons que cette convocation à la présidence. Cela pour pouvoir donc discuter et mettre en pratique certaines propositions d’assouplissement des restrictions sanitaires », renchérit-il en amont.

Dans un autre volet, le numéro un de l’institut national des recherches biomédicales n’a pas donné sa langue au chat pour lancer un appel d’air aux congolais de se faire vacciner davantage; pour émietter l’ennemi de l’humanité (covid-19). Par ailleurs, le Dr Muyembe a pour la énième fois, exhorté à la population congolaise en général et kinoise en particulier au respect scrupuleux des mesures barrières édictées par les autorités habilitées en la matière, en vue de barrer la route au coronavirus dans l’étendue du territoire national.

Rappelons que, le gouvernement congolais avait instauré en décembre 2020, un couvre-feu à Kinshasa ainsi qu’à d’autres provinces que compte la république. À l’époque c’était de 21h à 5h avant que cela puisse muter quelques mois plus tard de 23h à 4h du matin en raison de la pandémie de covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *