RDC/Ituri : l’armée prend le contrôle d’un site minier jadis occupé par les miliciens à Mongwalu

Par Abdoul Lazo/Bunia

Dans un affrontement sanglant le vendredi, 19 Février dernier, les Forces armées de la République Démocratique du Congo(FARDC) ont réussi à déloger une fraction des miliciens de la CODECO/URDPC du site minier de Saïo, un quartier de la commune rurale de Mungwalu, à plus ou moins 85 km de la ville de Bunia, dans le territoire de Djugu.

Six de ces bandits armés ont été neutralisés lors de cet assaut, 6 autres capturés et une arme AK47 récupérée par les FARDC selon Jules NGONGO, Porte parole du secteur opérationnel de l’armée en Ituri. Ces miliciens viennent d’être chassés pour avoir perçu des taxes dans ce quartier où ils exploitaient de l’or pendant plusieurs mois au vu et au su de tous.

Cette action de l’armée est un ouf de la part de la population de ce coin qui ne savait plus à quel saint se vouer suite aux souffrances leur imposées par ces rebelles armés en plein centre. La population qui redoute de la révenge de ces rénegats demande aux services de sécurité de renforcer la protection autour de cette commune qui était devenue le théatre des exactions de tout genre.

Pour l’instant la situation semble être calme à Mungwalu, cela après une semaine agitée. Pourtant signataires d’un accord de paix qu’ils ne cessent de violer jour et nuit, ces miliciens chassés ont pris la direction de bese-Wago, leur bastion d’autrefois. Les miliciens multiplient des attaques ces derniers jours en Ituri, où on ne passe pas une seule nuit sans parler de cas de l’insécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *