RDC/Lualaba : Fifi Masuka entame une série de visites d’inspection dans les entreprises minières du Lualaba

Par Jean Marie Basa

Suite à l’engagement pris par le chef de l’État visant à faire bénéficier les populations des retombées de leurs richesses, le gouverneur intérimaire du Lualaba, Fifi Masuka, a initié une série de descentes sur terrain dans les entreprises minières.
Lancée depuis jeudi 17 juin 2021, la tournée s’étendra sur plusieurs jours en raison de son agenda chargé. L’entreprise Thomas Mining est la première sur la liste.
Située près du village Samukinda à une dizaine de kilomètres de la ville de Kolwezi, Thomas Mining est une nouvelle usine de production du cuivre en construction.
L’autorité provinciale Fifi Masuka Saini devait se rendre compte des conditions de travail des jeunes de sa province qui y travaillent. Dans cette visite, elle était accompagnée de quelques membres du gouvernement provincial, notamment Jean-Marie Tshizainga, ministre de Mines. Une fois sur place, le chef de l’exécutif provincial a visité les différents compartiments de cette société minière en chantier dont les infrastructures sortent de terre grâce à une main d’oeuvre locale. Elle a enfin encouragé cette entreprise pour avoir tenu le coup malgré le coronavirus.
Après échanges, Fifi Masuka a obtenu
des responsables de cette société des informations sur le lancement imminent des travaux de construction des villages modernes pour la population riveraine et la construction de la route qui mène sur ce site. A cette occasion, elle a indiqué que la route principale qui conduit vers toutes les entreprises minières locales sera construite en béton. Ce, dans le cadre du partenariat gagnant-gagnant tel qu’expliqué par le chef de l’Etat Félix Tshisekedi lors de son dernier meeting à Kolwezi.
Rappelons qu’en initiant ces visites, le numéro un du Lualaba veut encourager les investisseurs, conscientiser les responsables à bien traiter leur personnel conformément au code du travail. Elle mettra enfin à profit ces visites pour promouvoir le travail de la jeunesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *