RDC/ NORD-KIVU : une pétition visant la démission d’un chef de quartier signée par les déguerpis de Rughenda à Butembo

Par Puissance Kasombolene

Le chef du quartier Kalemire, en ville de Butembo , province du Nord-Kivu est visé depuis dimanche 03 octobre par une pétition. Celle-ci est signée par l’association des victimes du déguerpissement de Rughenda ( un autre quartier de la ville ).

Onze griefs au total pèsent sur monsieur VISIRI ISACK, ce qui motive plus de 2.220 personnes à apposer leurs signatures sur le document dans le quel ce chef de base est considéré comme concepteur de ce qu’elles appellent  » tous les maux qui nous font péniblement souffrir ».

Parmi les onze griefs formulés qui leur poussent à signer cette pétition contre VISIRI ISACK, elles énumèrent entre autres :

  • association des malfaiteurs dans la destruction méchante des maisons et pillages des biens de la population démunie des cellules : Mbolu(2008), Mutitiro(2015 et 2017) et Vusumba (le 16 novembre 2019 et le 18 janvier 2020). cet acte ignoble se réalise malgré les cris de détresse et d’innombrables dénonciations faîtes par les victimes aux différentes autorités locales, provinciales et nationales,
  • séduction des certains commerçants de la ville de Butembo à qu’il promet des parcelles de ses victimes à bon marché,
  • Occupation et exploitation par force de plus de 30 parcelles de paisibles compatriotes de Mutitiro/Rughenda depuis 2015 et cela après avoir participé à la destruction méchante de leurs maisons,
  • Injection des conseils tronqués à Monsieur Muhindo Mboko en vue de pérenniser le conflit de terre, …

Face à ces accusations, l’association des victimes du déguerpissement de Rughenda demande au gouverneur militaire du Nord-Kivu de diligenter une enquête sans complaisance pour les faits ennuyant ci -haut énumérés contre la personne de VISIRI ISACK en sa qualité d’agent de l’Etat et représentant de base de l’autorité provinciale. Également la révocation du prénommé à son poste de chef de quartier kalemire et engager des poursuites judiciaires à l’égard de kahindo visiri isack pour qu’ il réponde de ses actes.

Au maire de butembo et services de sécurité, les pétitionnaires demandent le retrait de leur confiance de collaborateur de base à Monsieur VISIRI et de renfoncer la sécurité des déguerpis et leurs propriétés privées toujours sous menaces du réseau mboko

Ils demandent enfin au concerné, Monsieur Kahindo VISIRI de déposer sa démission à son poste de chef de quartier kalemire car n’étant plus digne de représenter l’ État congolais à la base et l’exige de demander publiquement pardon pour toutes les exactions causées à la population de butembo en général et ses victimes de Mbolu , Mutitiro et Vusumba au quartier rughenda en particulier. De réparer aussi tous les préjudices causés .

Contacté par la presse de butembo,le chef du quartier kalemire rejette toutes accusations portées contre lui.
VISIRI ISACK parle d’un acharnement politique.
 » ces déguerpis là cherchent simplement à ternir mon image. Écoutez , Ma réputation  » a-t-il déclaré.

Et à lui d’ajouter que tout ce qu’il détient à Rughenda a été acquis légalement.
 » ils disent que j’ai des parcelles , c’est vrai mais achetées au près de celui qui a gagné le jugement contre eux. Dis à ces soit- disant déguerpis de présenter leur jugement gagné, ils ne peuvent pas en avoir mais au moins Mboko en a une dizaine . » a t-il indiqué.

Le chef du quartier kalemire demande aux deguerpis d’aller à la justice au lieu de faire sortir des déclarations médiatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *