RDC/Sud-Kivu: Claude Nyamugabo plaide pour l’amélioration des conditions sociales des enseignants

Par JMB

Ancien ministre national en charge de l’environnement, conservation de la nature et développement durable, Claude Nyamugabo qui est redevenu député national élu du territoire de Kabare, se préoccupe du sort des enseignants de sa circonscription électorale. On en veut pour preuve la forte délégation qu’il a conduite auprès de Christine Kabala Nepa Nepa, Secrétaire générale intérimaire de l’enseignement primaire, secondaire et technique-EPST. La délégation était composée de la ministre provinciale de l’enseignement primaire, secondaire et technique, et de plusieurs élus membres de l’organe délibérant de la province du Sud-Kivu.
Dans son mot de circonstance, Claude Nyamugabo a fait savoir à la Secrétaire générale de l’EPST que le 4 juillet 2021, il s’était entretenu avec plus de 200 enseignants de sa province venus lui soumettre les problèmes auxquels ils sont confrontés depuis des années. Tout en lui demandant de plaider leur cause auprès des autorités nationales aux fins de leur permettre de vivre convenablement et d’exercer leur métier en toute quiétude.
C’est ainsi qu’à son tour, il a entamé cette démarche auprès des autorités de l’EPST pour leur faire part des préoccupations des professionnels de la craie blanche de l’ensemble de la province du Sud-Kivu. Ces préoccupations, a-t-il dit, se résument en trois axes principaux, à savoir la situation des nouvelles unités et des enseignants non payés, la non existence dans la province de la Mutuelle des enseignants qui, pourtant, se voient retirés de leurs salaires mensuels la somme de 6000 francs congolais; et les zones salariales.
Un peu de patience recommandée
Pour sa part, la Secrétaire générale de l’EPST, Christine Kabala Nepa Nepa, a fait savoir à ses interlocuteurs que dans la situation des enseignants et des non payés sera régularisée dans les meilleurs délais, après le nettoyage du fichier du service de contrôle de la paie des enseignants-SECOPE. Le ministre Tony Mwaba s’y engagé, et dès que cette opération prendra fin, la situation reviendra à la normale pour l’ensemble des enseignants de la République.
Concernant les zones salariales, la Secrétaire générale a laissé entendre qu’ici aussi, une solution est en vue. D’autant que le ministre Tony Mwaba a décidé de payer une prime de brousse aux enseignants opérant dans les territoires, ce qui permettra d’équilibrer les salaires et d’éviter les disparités entre les enseignants des villes et ceux de l’intérieur du pays.
Au sortir de cette séance de travail, Claude Nyamugabo a exprimé sa volonté de continuer à faire un plaidoyer auprès des instances nationales en faveur des enseignants de l’ensemble de la province du Sud-Kivu. Il en sera de même pour d’autres secteurs de la vie confrontés à de sérieux problèmes dans leur fonctionnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *