RDC/À cause de Kalev Mutond,l’ANR bientôt dans la rue,le fonds destiné à la construction du bâtiment administratif détourné par lui !

Par JMB

L’opinion publique s’imagine que les seules raisons qui pousseraient Kalev Mutond à se soustraire à tout prix à la justice, seraient les flagrantes violations des droits humains dont il s’est rendu coupable dans l’exercice de ses fonctions d’Administrateur général de l’Agence nationale de renseignements-ANR. Il est certes vrai que les plaignants le poursuivent pour ces raisons. Il lui est dès lors demandé, en sa qualité de justiciable, de s’expliquer face aux magistrats du Tribunal de Grande Instance du Parquet général de Kinshasa/Gombe. Deux mandats lui ont été adressés, auxquels il a opposé une fin de non recevoir. Cependant, bien d’autres seraient à la base de son refus de comparaître, et le pousseraient à parler depuis quelques jours, par le biais de sa famille, de sa disparition.
En effet, des sources proches de l’ANR signalent que pendant 5 ans, Kalev Mutond aurait perçu du Trésor public d’importants fonds qui devaient servir à la construction du bâtiment administratif de cet important service de l’Etat. Ce bâtiment devrait être construit en face de la primature sur l’avenue des 3 Z.
Curieusement, et sans doute pour camoufler la dissipation de ces fonds, l’ancien barbouze du régime Kabila aurait choisi d’installer le siège national dans le bâtiment situé en face de l’agence maritime congolaise. Pourtant, cet immeuble appartiendrait à un privé qui aurait déjà adressé une mise en demeure à l’ANR.

L’ANR bientôt dans la rue?

C’est dire que si le gouvernement ne fait pas diligence, tous les services administratifs de notre agence de renseignements vont bientôt se retrouver dans la rue. Ce qui pourrait jeter de l’opprobre sur la RDC dont le chef de l’Etat s’emploie à redorer l’image ternie à travers la communauté internationale.
A propos de sa disparition, nul doute que Kalev Mutond a pris peur de se voir un jour extrait de la résidence qu’il prétend avoir déjà cédé à sa fille. Reconnu comme un champion des montages, l’on dit que celui qui aurait instrumentalisé sa famille pour diffuser un communiqué selon lequel il serait enlevé dans la nuit de mercredi 10 à jeudi 11 mars. Pour de nombreux observateurs, tout cela ne serait que faux, d’autant que sa famille saurait dans quelle planque (un terme propre aux services) il se terre.
Pour les uns comme les autres, la prétendue disparition de Kalev Mutond ne serait qu’une fuite en avant, en vue d’échapper aux poursuites judiciaires pour ces deux dossiers. C’est donc en rapport avec sa mauvaise foi caractérisée que le magistrat instructeur s’est vu obligé de lancer contre lui un mandat et un avis de recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *