RDC/Blocage dans le processus de désignation du président de la CENI,le CNC de Pius MUABILU exhorte les princes des églises…

Par Obed BISIDI

La désignation du prochain président qui doit diriger la CENI connaît un frein depuis des mois suite au désaccord entre les confessions religieuses appelées à cette tâche.

Alors qu’un camp composé de six confessions religieuses mené par Dodo Kamba porte Denis KADIMA comme le choix judicieux de tous, un autre composé de deux autres confessions religieuses à une représentation importante à travers la république, l’église protestante et le catholique, s’oppose au choix de ceux qui sont majoritaires.
Le désaccord bloque ainsi le processus pour entériner le choix opéré par les six confessions religieuses.

Face à telle situation qui fait courir le risque à la république alors que l’on s’approche à l’année électorale, les voix s’élèvent pour exhorter les princes des églises à qui la tâche est confiée à privilégier l’intérêt commun de la république au détriment de leurs motivations qui bloquent le processus.

Dans cette logique, s’inscrit le Congrès National Congolais ( CNC ) parti cher au ministre de l’urbanisme et habitat, Pius MUABILU, par le canal de son porte parole Celé KANANGILA qui invite les chefs religieux à privilégier l’intérêt du peuple.
Il pense cependant que la solution à ce désaccord ne peut être trouvée que dans le respect des textes qui régissent la sous composante Confessions religieuses.

Celé KANANGILA invite donc les chefs religieux à mettre de l’eau dans leur vin afin de ne pas risquer d’endosser l’entière responsabilité au cas où les élections ne se tenaient pas dans le délai prévu.

Pour chuter, le porte parole du CNC a rappelé aux pères spirituels de toutes les 8 confessions religieuses qu’ils ne doivent pas oublier leur noble tâche de mener une mission pour le salut qui diffère de celle des politiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *