RDC/Ituri : Vaccin contre COVID-19, la panique gagne les écoles de Bunia

Par ABDOUL LAZO

Tôt le matin de ce vendredi, 26 février, une rumeur sur un probable début de vaccination des élèves dans des écoles a gagné la ville de Bunia comme une traînée de poudre. Les parents ont pris d’assaut les différentes écoles de la ville, reclammant sans préavis leurs enfants.

« On a déjà commencé à vacciner les enfants dans d’autres écoles sans nous informer. Nous ne voulons plus de ce vaccin car, il y a beaucoup de choses qui se disent autour de cela. Qu’on nous remette nos enfants et qu’on ferme définitivement les écoles si c’est pour vacciner nos enfants,  » a déclaré une maman retrouvée à l’entrée d’une école de la place.

Certains chefs d’établissement et même les enseignants ont été tabassés par les parents pour avoir resister à leur demande et d’autres blessés. Ils ont subi des menaces qui ont poussé certaines écoles de renvoyer les élèves à la maison sous colère et émotion.
« Nous sommes entourés depuis le matin, les enfants alertés… Nous apprenons qu’il y a une équipe des vaccinnateurs déjà sur terrain pour vacciner les enfants et que ce vaccin serait même obligatoire, car ils sont accompagnés par des policiers. Nous essayons de résister mais les parents nous font pression en usant tous les moyens… Nous serons obligés de lâcher prise, » rapporte le Préfet du complexe scolaire Shilo, à flashinfoplus.com

Jean vianney Anyolitho, Ministre provincial de l’EPST/Ituri coupe court et parle d’une folle rumeur des ennemis de l’éducation.
« C’est une rumeur qui est de la part des ennemis de l’éducation de nos enfants. Ça fait pratiquement deux mois que les enfants étaient pour corona virus. Comme ils ont repris, certaines personnes mal intentionnées ne sont pas contentes. On doit laisser les enfants étudier. »

Il demande aux parents de garder leur calme et de laisser les enfants étudier car personne ne vaccinnera leurs enfants sans les informer. Plusieurs parents ont pris de force leurs enfants pendant cette tourmente. Pour l’instant la situation semble être apaisée et des réunions urgentes se tiennent pour étudier des voies et moyens pour une sensibilisation réussie sur COVID-19 qui reste un tabou pour plusieurs habitants de la ville de Bunia et environs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *