RDC/Kasaï : La Plateforme de femmes de Kakenge (PFK) sensibilise les femmes de Kakenge et Bakuakenge sur la Protection contre l’Exploitation et Abus Sexuel (PSEA)

Franck Tshilomba.

la Plateforme de femmes de Kakenge, PFK en sigle, passe le message de sensibilisation dans des églises, lieux publics, la radio pour contrecarrer les abus sexuels que sont victimes les jeunes filles et femmes mariées de la cité de Kakenge aux agents des Organisations Non Gouvernementales locales et internationales qui viennent pour assister en Cash et en Intrants ce peuple vulnérables.

Selon, Madame Charlie SHANGA, Présidente du Conseil d’Administration de cette plateforme qui est en activité de sensibilisation depuis deux semaines, plusieurs cas d’abus sexuels sont enregistrés depuis que les humanitaires ont commencé a foulé leurs pieds à Kakenge et Bakuakenge. ces derniers obligent aux filles et femmes mariées de coucher avec eux pour avoir un Jeton qui leur donne accès à l’assistance en Cash et aux Intrants.

De suite de ces actes d’abus sexuels les ménages locaux se retrouvent en péril. Plusieurs cas de divorces, grossesses non désirées, inceste, rupture entre fiancés sont enregistrés.

La Plateforme de femmes de Kakenge condamne ce genre de pratiques posées par les humanitaires tout en abusant avec les jeunes filles et femmes mariées. Suite à cela, les numéros vert ont été mis à la disposition de celles qui seront face à ce comportement afin d’appeler gratuitement les 49, 55 et 55 pour être protégées.

Pour rappel, Kakenge en 2018 a été l’épicentre des atrocités entre Kuba et Kete suite au conflit foncier. Bakuakenge est une localité frontalière entre les territoires de Mweka au Kasaï et Demba au Kasaï central deux fois victime du théâtre de guerres entre les Kuba et Luba au mois d’août 2020 et Mars 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *