RDC/ Les opérateurs économiques accusent BIVAC d’une lenteur administrative…

Par Obed BISIDI

C’est une confidence faite à la rédaction de flashinfoplus.com par un des opérateurs économiques congolais victime de la lenteur de « Bureau Veritas Inspection valuation Assessment and Control », BIVAC, qu’ils accusent d’une lenteur administrative dans le traitement de leurs affaires à l’international.

En effet, le BIVAC est un organisme international voué à l’inspection des marchandises dans le niveau international avant que les opérateurs économiques ne puissent les importer dans d’autres pays. Après leur vérification, le BIVAC établit par la suite une attestation de validation des marchandises permettant ainsi leur exportation dans n’importe quel pays.

Cependant, les opérateurs économiques congolais, surtout ceux du secteur de la nouvelle technologie dénoncent une lenteur du BIVAC pour les deux opérations : celle de l’inspection (vérification des marchandises) et aussi celle d’établir l’attestation de validation de ces marchandises pour leur importation.

Cette lenteur fait encaisser à ces opérateurs économiques des pertes énormes. Ils declarent entre autres le non respect, involontaire, de la durée de la livraison auprès de leurs clients telle que souhaitée pour un temps record. Cette situation dans le secteur des affaires fait perdre la confiance entre partenaires et ceci va au désavantage des opérateurs économiques.

Ils invitent donc BIVAC à revoir sa manière d’administration dans l’inspection des marchandises et dans l’établissement de l’attestation de validation pour le faire avec une certaine célérité afin de leur permettre une importation dans le temps voulu pour satisfaire les clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *