RDC/Lomami :Le verdict dans le dossier judiciaire dit écoles fictives fixé au 3 mai 2021 à la cour d’appel

Par Johnny Kasongo Kasongo

Commencée le mardi dernier, l’audience consacrée à la plaidoirie dans le dossier judiciaire écoles fictives à la cour d’appel de Lomami s’est poursuivie ce mercredi 21 avril 2021 dans la salle Ubuntu, ville de Kabinda. A la barre ce jour, les prévenus KASENGE MAYELE Isidore (Directeur Provincial du SECOPE/LOMAMI), MUHABA MULIMBI Blaise (Assistant principal au SECOPE/LOMAMI) et MUENZE MPEYE Charles (Chef d’antenne urbaine SECOPE/Kabinda).
Le ministère public a fait son réquisitoire et plaide pour condamnation à 20 ans des travaux forcés les trois(3) prévenus cadres du SECOPE (DIPROSEC, PASSI, SECAN).Concernant le Proved, DÉSIRE KAPENGA, le ministère public propose 6 mois de prison. Tous 4 doivent être privés de droit de vote et accès aux postes électifs ou nominatifs pendant 5 ans et aussi payer 250 000$ tout en ordonnant l’arrestation immédiate de ceux qui sont en liberté provisoire.
En clair, tous les prévenus par le biais de leurs avocats conseils plaident non coupables et sollicitent leur acquittement car le ministère public n’a pas su prouver matériellement les préventions mise à leurs charges.
Il convient de signaler que la cour d’appel a déjà présidé 7 audiences pour instruire tous les 4 prévenus dans ce dossier judiciaire dit écoles fictives ou non viables, écouter tous les renseignant cités par les parties en procès.
Le verdict dans le dossier judiciaire dit écoles fictives prévu le 3 mai 2021 à la cour d’appel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *